Chirurgien esthétique pour une augmentation mammaire par prothèses à Marseille

Augmentation mammaire par prothèses

Définition et Indications

Le Dr Bettex pratique la chirurgie de l’augmentation mammaire par la pose de prothèses mammaires adaptées à votre morphologie et à vos souhaits.

Définition
L’augmentation mammaire par prothèses pré-remplies de gel de silicone a pour but d’augmenter le volume de la poitrine grâce à la mise en place d’une prothèse. L’augmentation mammaire est ainsi stable dans le temps.

Indications
L’augmentation mammaire s’adresse aux femmes qui présentent une hypoplasie mammaire (un volume insuffisant de leurs seins). Celle-ci peut être mal acceptée et source d’un mal-être, parfois profond. L’intervention permet alors de mettre fin à un complexe, gagner confiance en soi et obtenir une silhouette plus harmonieuse.

Schématiquement, les indications de la mise en place de prothèses mammaires sont :

  • Un développement insuffisant des seins à la puberté,
  • Des seins de volume insuffisant par rapport à la morphologie,
  • Une perte de volume suite à une grossesse et/ou un allaitement
  • Des seins relâchés avec une ptôse débutante

ATTENTION : une ptôse vraie associée à un volume insuffisant des seins nécessitera la réalisation d’une cure de ptôse durant la même intervention.

Avant l’intervention

1

Consultations en vue d’une augmentation mammaire par prothèses.

Deux consultations sont obligatoires et un délai de réflexion de 15 jours doit être respecté entre la première consultation et l’intervention chirurgicale. L’examen clinique permettra de vous guider dans votre choix et de valider l’indication chirurgicale. En fonction de votre morphologie, les points suivants seront abordés et guideront la stratégie opératoire :

  • La voie d’abord (cicatrice) : sous mammaire, péri aréolaire ou axillaire
  • La position de l’implant : devant ou derrière le muscle, dual plan
  • Le type d’implant
  • Le volume de l’implant

En cas d’hypoplasie mammaire sévère, une prise en charge partielle par l’assurance maladie est possible. Une demande d’entente préalable est nécessaire. La réalisation d’un bilan sénologique de référence (échographie mammaire et/ou mammographie) est indispensable. L’arrêt du tabac est obligatoire avant toute intervention chirurgicale.

L’intervention

2

Détails sur l’augmentation mammaire
 par prothèses

L’augmentation mammaire par prothèses se déroule sous anesthésie générale et dure environ 1h30.

Après réalisation des dessins préopératoires qui déterminent l’emplacement exact des incisions, l’intervention se déroule schématiquement en 3 phases :

  • Incision cutanée et création de la loge pour l’implant, devant ou derrière le muscle
  • Mise en place de l’implant
  • Suture cutanée

L’hospitalisation peut être ambulatoire ou d’une nuit. Le plus souvent, la mise en place de drains n’est pas nécessaire.

Les suites post-opératoires

3

Recommandations après une augmentation mammaire par prothèses

Dans les suites de l’intervention chirurgicale :

  • Des pansements sont nécessaires pendant 15 jours et les fils de suture sont résorbables
  • La douche est autorisée 48 heures après l’intervention
  • Un soutien-gorge de contention doit être porté pendant 2 mois
  • Un repos de 7 jours minimum est souhaitable
  • Un arrêt des activités sportives de 2 mois est préconisé

S’agissant de chirurgie esthétique, aucun arrêt de travail ne pourra être prescrit.

FAQ : Augmentation mammaire par prothèse

Foire aux questions

On ne choisit pas ses prothèses mammaires en ne raisonnant qu’à partir d’un volume, qui serait celui choisi par une amie par exemple, car en fonction de la morphologie du thorax et du sein, les résultats peuvent être très différents.

À l’heure actuelle, le Dr Bettex ne pose que des prothèses mammaires « rondes », c’est-à-dire à base circulaire, de dernière génération, autorisée en France avec marquage CE. La base, c’est-à-dire la largeur et la hauteur des implants, doit être adaptée à la morphologie de la patiente, à sa base mammaire.

Une fois la base choisie, il est alors possible d’opter pour une projection plus ou moins importante de la prothèse, ce qui permettra à base équivalente d’avoir un volume plus ou moins important, un décolleté plus ou moins pigeonnant et un résultat plus ou moins naturel. Parallèlement, un volume d’implant d’environ 180cc fera gagner un bonnet de soutien-gorge.

Il s’agit de la technique d’augmentation mammaire la plus fréquemment pratiquée aujourd’hui. Dans ce cas, la prothèse est placée derrière le muscle grand pectoral dans sa partie supérieure et derrière la glande mammaire dans sa partie inférieure.

Cette technique permet de « cumuler » les avantages des techniques de pose pré-pectoral et rétro-pectoral :

Le bord supérieur de l’implant est caché par le muscle grand pectoral et ainsi peu visible.
L’implant n’est pas pour autant entièrement derrière le muscle ce qui permet de diminuer les douleurs post-opératoire et​ le déplacement secondaire de l’implant (écart entre les seins qui augmente ou encore une déformation trop importante de la poitrine lors des contractions musculaires).

C’est faux, avec le temps, tous les implants s’usent, que ce soit par frottement ou altération chimique.
Cependant, l’ancien dogme du remplacement d’un implant mammaire au bout de 10 ans ne tient plus.
En effet, celui était valable pour les implants d’ancienne génération pour lesquels, à 10 ans, 10 % à 30 % des implants étaient rompus.
Troisième point à prendre en compte : le gel de silicone contenu à l’intérieur des implants est irritant pour les tissus et source de complications. C’est pourquoi il est préférable de les changer quand tout va bien.
Dernier point : même si les implants de dernière génération sont garantis à vie par les fabricants, nous n’avons pas le recul nécessaire pour garantir qu’il est possible de les garder «  à vie ». C’est pourquoi une surveillance clinique et échographique sont nécessaires de façon annuelle au bout de quelques années de pose. Quant au changement d’implant, celui-ci est évalué au cas par cas en fonction de l’état des implants, l’aspect de la poitrine et le choix de la patiente.

Non absolument pas. Une femme sur huit aura un cancer du sein et la mise en place de prothèses mammaires n’augmente pas ce risque.

Le dépistage du cancer du sein par échographie ou mammographie est tout à fait possible chez les femmes porteuses d’implants mammaires. Cependant, il a été décrit d’exceptionnels lymphomes (cancer du système lymphatique) dont le lien avec les implants mammaires est avéré (en particulier, un certain type d’implants mammaires textures retirés depuis) et dont l’évolution est favorable la plupart du temps après retrait des implants.

Durant la grossesse, votre poitrine change. Un délai minimal de 6 mois à 1 an est nécessaire avant de pouvoir réaliser une augmentation mammaire. En cas d’allaitement, ce délai peut être plus long.

La plupart du temps, la mise en place d’implants mammaires ne provoque pas de difficulté à l’allaitement.

Fiche SOFCPRE

Nos patients témoignent

Nos priorités : votre santé et votre bien-être

Tarifs

Frais médicaux

Prendre Rdv

Avec Doctolib

Suivre le Dr Bettex

Sur Instagram